Le Centre chorégraphique

« La beauté d’un corps qui danse ? Comment le mouvement se crée et se manifeste en lui ?

Un corps qui danse réunit, désynchronise et joue avec deux forces antagonistes, pourtant si complémentaires. Il met en « connection » le dedans et le dehors dans une hallucinante alchimie créatrice. Tension et relâchement, maîtrise et lâcher-prise, concentration et expansion, puissance et légèreté. Trouver son souffle entre équilibre et déséquilibre.

Chaque année de danse a sa propre histoire, son propre mouvement. Elle est toujours rythmée par de nouvelles sources d’inspiration, des envies de partage dans la créativité, dans le respect de soi et des autres. La danse est un acte d’amour véritable qui nous met en relation les uns avec les autres. Nous sommes des être humains. Nous pouvons aimer et nous pouvons danser. C’est cela qui est enseigné. »

Nora Turpault

separation

UN LIEU ÉQUIPÉ

UN LIEU ÉQUIPÉ

Situé à Cabessut à Cahors, quartier dédié à la pratique sportive, Le Centre Chorégraphique a une superficie de 200m2. Il comprend un studio de danse de 120m2 équipé de miroirs, barres, systèmes d’éclairage et de diffusion sonore adaptés, vidéo projecteur. Il possède également un hall d’accueil, un vestiaire homme et un vestiaire femme, une douche, un bureau administratif ainsi qu’un parking.

LA PHILOSOPHIE DU LIEU : ÉLOGE DES CORPS EN MOUVEMENT

LA PHILOSOPHIE DU LIEU : ÉLOGE DES CORPS EN MOUVEMENT

 En allant de l’intérieur vers l’extérieur, de la concentration à l’expansion, un flux d’énergie nous traverse. Le corps en mouvement sollicite nos os pour nous ancrer, nos articulations et nos muscles pour nous mouvoir. Nous pouvons faire varier la tension des tissus musculaires et du tonus physique. La colonne vertébrale lâche sa rectitude pour embrasser et pour vivre sa mobilité naturelle. Essentiels dans la notion d’appui, les pieds sont de puissants socles qui prennent pour alliés le sol. Le ventre, le bassin et le buste sont des espaces de vie et de pulsion d’où part le mouvement.

La danse joue avec le centre de gravité, le regard, le poids du corps, la respiration et la concentration. Les nuances de tonicité et la circulation d’un courant dynamique produisent un véritable chant corporel. Le corps du danseur ne cherche pas à être au service de mouvements parfaits. Il est l’expression et la manifestation de mouvements authentiques qui construisent l’espace du dedans et celui du dehors, et qui traduisent ses propres perceptions sensorielles. La danse se vit parce qu’elle est matière et énergie. La danse ancre l’expérience du corps par la technique et la sensation

En développant une juste perception de son corps physique, le danseur accorde le mouvement intérieur et extérieur. Le mouvement naît dans la qualité de présence choisie.